5 raisons d’en vouloir à Airbnb

5 raisons d’en vouloir à Airbnb

Après deux jours passés à l’AirBnb Open, organisé pour la deuxième année à Paris (la première fois c’était à San Francisco, ville d’origine d’AirBnb),

​Inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement​
"Les 7 clefs de votre indépendance financière"​

Les raisons d’en vouloir à AirBnb me semblent évidentes !

En voilà 5 :

  • AirBnb permet à des millions de personnes à travers le monde de réinventer le goût de l’hospitalité, du service rendu, de l’art de faire plaisir.L’ensemble de ce grand rassemblement d’hôtes AirBnb qui louent toute ou partie de leurs maisons tournait autour de ça : l’art et la manière de faire plaisir aux hôtes que l’on accueille ; comment les faire se sentir bien : comment leur offrir une expérience inoubliable.Et tout ça en permettant à ces mêmes personnes d’améliorer leurs fins de mois ?
    Oh les méchants !
  • Dès que Cuba et les Etats-Unis se sont rabibochés, des milliers de cubains en ont profité pour ouvrir leur maison à des américains, entre autres.
    Aujourd’hui 2 500 cubains sont hôtes AirBnb.
    Un outil de démocratie, de rapprochement des peuples et de croissance économique, AirBnb ?
    Oh les méchants !
  • A l’AirBnb Open, à Paris, il y avait aussi toute l’équipe de direction de l’entreprise.
    Qui aurait idée de déplacer les fondateurs (ils sont trois), les présidents, les directeurs de département, tout le monde pour un événement qui regroupait « seulement » quelques milliers d’hôtes !Est-ce pour cela que 5000 personnes avaient fait le déplacement de toutes les parties du monde (y compris Cuba, y compris la Nouvelle Zélande, l’Australie, l’Inde, la Chine, y compris le Groenland) ?Seulement voilà : les 3/4 de l’équipe dirigeante, fondateurs compris, ont moins de 30 ans ! Ils ne portent ni costume ni cravate : ils sont en
    jeans, pull et baskets.
    Et il y a même des femmes (d’accord, un peu minoritaires) !
    Et il y a même des « vieux » de 40 ans et plus.
    Oh les méchants de penser, comme Corneille, que « la valeur n’attend pas le nombre des années ».
  • AirBnb marche bien.
    Fort de leur succès, ils pourraient se reposer sur leurs lauriers, profiter « pénards » des millions de personnes qui passent par eux pour réserver leur hébergement de vacances (et leur laissent au passage une commission de 3% … 5 fois moins que Booking et ses 15% !)…Mais non ! Ils se targuent d’innover, d’améliorer leur site, d’offrir de meilleurs services.
    Par exemple : un système de pricing intelligent pour adapter les prix des logements à la demande ; un label « hébergement d’affaires » pour accueillir aussi les « business travelers » ; une assurance spéciale pour les hôtes…Oh les méchants qui savent s’adapter et grandir quand d’autres passent l’essentiel de leur temps à se plaindre et à râler contre ceux qui leur « enlèvent le pain de la bouche ».
  • Alors success story AirBnb ? ou histoire (banale) de trois copains pleins aux as dont les parents ont acheté le succès à coût de millions ?A vous de juger : la première location d’AirBnb revient aux deux fondateurs, qui louaient des matelas dans leur appartement de San Francisco pour des voyageurs de passage, pour payer leur loyer.Et il leur aura fallu 2 ans de galère pour réussir à faire décoller leur entreprise.
    Oh les méchants !

Tout ça est vrai – ainsi que les 24 milliards de dollars de capitalisation qu’ils représentent actuellement en bourse.
Faut-il vraiment leur en vouloir pour cela ?
Ainsi qu’à Bill Gates, Steve Jobs, Richard Branson, Xavier Niels, etc., pour avoir su créer, inventer, persévérer, professionnaliser les produits et services qui nous rendent la vie plus belle tous les jours ?

Dites-moi dans les commentaires ci-dessous ce que vous pensez vous-même  d’AirBnb .

Tags: