Le coût de la baguette magique

Le coût de la baguette magique

Pour celles et ceux qui se demanderaient comment vont mes projets immobiliers (voir mon premier article à ce sujet), je vous en reparle très vite, puisque je pars demain pour une nouvelle « vague » de visite (petite la vague : 3 visites au programme seulement).

En attendant, l’article du jour porte sur … les baguettes magiques et notre appétence pour les contes de fée.

Vous vous dites peut être que vous avez passé l’âge, que vous ne croyez plus ni au père Noël, ni aux contes de fées, que vous savez bien que les baguettes magiques n’existent pas …

En êtes-vous bien sûr ?

Est-ce à dire que vous n’avez jamais craqué pour :

  • « la » méthode miracle qui fait perdre 7 kilos en 1 mois (pas assez folle pour croire qu’on peut en perdre 10 en 30 jours !)
  • la solution internet qui vous fera gagner 50 clients (ou 100 000 €uros) « à coup sûr »
  • l’investissement qui rapporte – absolument sans rien faire – 10% par mois.

En effet, les baguettes magiques modernes ressemblent à s’y tromper à celle des contes de fée :

  • elles nous font miroiter un objectif que l’on imaginait jusque là impossible à atteindre – ou que la vie nous a jusque là présenté comme difficile.
    C’est après qu’elle ait elle-même cherché à confectionner sa robe pour le bal, avec les difficultés que l’on sait (manque de moyens, manque de temps, pression du quotidien …ça vous rappelle quelqu’un ?) que la marraine de Cendrillon apparaît et règle la question … en un coup de baguette magique !
    Avec une baguette magique, l’impossible devient possible. Et notre capacité de raisonnement est comme annihilée par la promesse d’un résultat si longtemps attendu.
  • et surtout, elles font tout toutes seules, ne nous demandent aucun effort … ou si peu (un bon vendeur de baguette magique SAIT que vous n’êtes pas des idiots, que vous n’allez pas croire au plan « maigrir en dormant » (!!))

Comment résister alors à la perspective d’atteindre notre but, et en plus sans presque rien faire ?
Il faudrait être fou pour refuser pareil aubaine !

Imaginez Cendrillon répondant à sa marraine : « Non merci, pas de baguette magique pour moi. Je ne suis pas preneuse d’une illusion dont le coût est si élevé. »

​Inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement​
"Les 7 clefs de votre indépendance financière"​

Car la ressemblance entre les baguettes magiques modernes et celles des contes de fée s’arrêtent là.

 

Cendrillon a bien été au bal, a bien eu sa belle robe et son beau carrosse – et si le conte nous met effectivement en garde contre l’illusion des baguettes magiques (à minuit, le carrosse redevient citrouille !), c’est en passant, sobrement et sans insister.
Et puis ce n’est pas bien grave puisque tout s’arrange à la fin, n’est-ce pas ?

Le leurre des baguettes magiques  contemporaines pourraient bien quant à lui durer beaucoup beaucoup plus longtemps !
Pas de pantoufle de rattrapage, rien que la désillusion d’une méthode miracle qui n’existe pas.
Désillusion qui durera le temps de vous laisser prendre à une nouvelle illusion mieux vendue si vous êtes de nature optimiste ; ou qui tiendra éloigné de toute vraie solution si vous êtes pessimiste ou méfiant. Dommage !

Vous y aurez perdu au passage :

  • l’envie de changer, d’avancer, de construire une vie différente et meilleure, de croire à la réalisation de votre objectif
  • la capacité d’investir dans de vraies solutions.
    Celles qui ne sont ni magiques (faut travailler pour !), ni faciles (les obstacles sont partie intégrante de la réussite), ni rapides et probablement moins glamour (« dans 1 ans, si tu t’y prends bien et si tu bosses bien, tu auras probablement 500 à 1000 personnes sur ta liste de contacts » peut sembler un chemin effroyablement ardu).

Car les baguettes magiques, dans notre époque moderne, ne sont pas gratuites, loin s’en faut !
Normal si l’on considère qu’elles viennent répondre à une envie si profondément enfouie en chacun d’entre nous (hommes et femmes confondus) : celle de croire aux contes de fées !

Dans mon prochain article, je vous en dirai plus sur comment identifier les  baguettes magiques – et éviter de les acheter à prix d’or.

En attendant, je vous propose d’imaginer la fin du conte si Cendrillon n’avait pas perdu sa pantoufle lors du bal ….
Qu’aurait-elle fait ? A quelles conclusions aurait-elle aboutie ?

Ecrivez la fin du conte; sans la pantoufle de vair perdue, dans les commentaires ci-dessous.

A votre imagination !!

 

close

​Inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement


"Les 7 clefs de votre indépendance financière"​