Education financière : base de toute égalité ?

education et liberte financieres

Education financière : base de toute égalité ?

Il est difficile d’être riche en France. Et notre devise nationale n’y est pas pour rien !

Peut-on réellement prétendre à l’égalité, la liberté ou la fraternité sans éducation financière ?

 

Etre riche, dans un pays comme la France (mais pas que), c’est prendre le risque :

  • qu’on vous demande des comptes : payer oui… mais payer plus que sa part, pour les autres, pour rééquilibrer la balance des injustices humaines, pour qu’aucun se sente « moins » si vous avez « plus »… c’est ça être « frères » en fraternité !
  • qu’on vous pointe du doigt : Impossible d’être riche dans un pays où « égalité » fait partie de la devise nationale.

 

Une égalité impossible

Le plus simple est en effet d’imposer une égalité de résultats. Et la richesse est un résultat.
Tous payés de la même façon… Au même niveau… tous égaux devant notre porte monnaie..

Mais qu’en est-il des efforts, de la prise de risque, de la créativité, du talent, de l’ambition aussi… doit-on également imposer à chacun le même mode d’emploi ?

Et qu’en est-il de l’éducation financière… le point de départ de toute richesse !

Nous n’aimons pas les têtes qui dépassent : nous voudrions que tout le monde soit « riche » (et chacun mettra derrière ce terme le niveau financier qui lui convient) et pourtant…

Nous continuons à vouloir une égalité impossible : celle de l’ambition, des talents et des résultats… en oubliant la seule qui puisse être défendue : celle des chances !

 

L’éducation financière : une inégalité fondamentale

Or s’il y a un domaine dans laquelle l’égalité des chances est totalement inexistante, c’est bien l’éducation financière !

Vous avez été élevé.e dans une famille qui connaissaient les règles de fonctionnement du monde financier… vous devriez vous en sortir financièrement dans la vie !

Vous n’avez pas eu cette chance ? Il faudra aller chercher cette compétence ailleurs !

L’école est là, en principe, pour corriger les inégalités d’éducation, pour redonner à chacun une égalité de chances.
Sauf dans le domaine de l’argent, puisqu’on en parle pas à l’école !

C’est pour moi la plus grande des injustices :

Peut-on espérer une société plus égale sans éducation financière ?
Absolument pas !

C’est comme si une partie de la population était « de base » privée d’une connaissance essentielle.
Exactement comme, il fut un temps, une partie de la population n’allait pas à l’école, ne savait ni lire ni écrire…et n’avait donc aucune chance de sortir de sa condition sociale.

C’est la même chose pour l’éducation financière :
Comment peut-on imaginer faire grandir un pays dans son ensemble quand on oublie de lui enseigner une matière aussi essentielle que l’argent ?

  • Parce que tout le monde sait faire avec l’argent ?

Bien sûr que non ! puisque certaines personnes en manquent

  • Parce que ça permet de garder la main-mise sur une partie de la population ?

Je me contenterai de pointer que cela ne va pas dans le sens de la première partie de notre devise nationale : la liberté !

Qu’est-ce que l’ « éducation financière » ?

Voici ce que j’inclus sous le mot « d’éducation financière » :

  • La capacité à voir l’argent dans toutes ses dimensions (pas seulement comme un moyen de paiement basique !)
  • La connaissance des règles et du vocabulaire financiers… celle qui donne la possibilité de discuter avec un banquier sur un pied d’égalité (entre autres)
  • Une proximité avec le monde de l’investissement : savoir ce qu’investir veut dire. Etre capable d’envisager d’investir – ou avoir déjà investi
  • Avoir lâché sa conscience de manque – savoir que l’argent EST abondance… et savoir que l’abondance et la suffisance sont les deux faces d’une même pièce
  • Avoir lâché les croyances limitantes transmises par des générations de personnes peu au fait du monde de l’argent ou façonnées par la peur d’une énergie qu’elles ne maîtrisaient pas
  • La capacité à maîtriser et utiliser l’énergie de l’argent, sans en avoir peur – et sans y succomber
  • Savoir mettre l’argent au service de la vie et de sa vie…
  • Et bien évidemment, savoir le gérer pour qu’il en rentre toujours plus qu’il n’en sort !

 

Manquer d’éducation financière est la plus grande des inégalités.

Faute d’en recevoir à l’école, notre responsabilité est de faire avec nos propres moyens, de nous former nous mêmes. Pour rééquilibrer les chances. Pour nous et nos enfants.

Parce que l’éducation financière est le vrai chemin vers la liberté, j’ai créé la Semaine de la Liberté Financière :
des experts de l’argent et la liberté financière ont accepté de venir [gratuitement] partager un peu de leurs connaissances.

Vous pourrez retrouvez, à partir du 26 août – et pour une semaine seulement – ces interviews, directement en ligne, donc à partir de votre ordinateur, de votre tablette voir de votre smartphone.

Inscrivez-vous dès maintenant et ne manquez pas ces rendez-vous exceptionnels.

Je vous donne rendez-vous le 26 août 2019.