Atlantico – La déclaration de patrimoine des ministres

Atlantico – La déclaration de patrimoine des ministres

Michèle Delaunay, cette riche qui ne s’est “jamais vécue comme riche”… mais les pauvres s’en portent-ils forcément mieux ?

Michele DelaunayLa ministre Michèle Delaunay, avec 5,4 millions d’euros de patrimoine et 17 000 euros de revenus par mois, ne se sent pas « riche ».

 

 

 Mais vouloir à tout prix ne pas se déclarer riche peut nuire à l’ensemble de l’économie.

 

Atlantico : La ministre déléguée aux Personnes âgées Michèle Delaunay a déclaré lundi dans la presse un patrimoine de 5,4 millions d’euros, tout en commentant qu’elle craignait une incompréhension de la part des Français. Elle a ajouté ne s’être « jamais vécue comme une riche ». Quelle est l’utilité de cette précision ? De quoi est-elle révélatrice dans notre société ?

Nathalie Cariou : La plupart des ministres qui ont eu à dévoiler leur patrimoine ont une fortune que je qualifierais de « normale ». Même si tous les Français n’ont pas d’immobilier bien sûr, il suffit cependant d’un appartement bien placé – que l’on peut avoir reçu en héritage – pour devenir millionnaire. Une partie de la richesse de Michèle Delaunay provient d’ailleurs d’héritages et n’a rien de surnaturel.

 

Par contre, un revenu de 17 000 euros par mois, sans risque puisqu’elle et son mari sont fonctionnaires ou tout comme, c’est ce que j’appelle de la richesse.

Difficile à comprendre, effectivement, pour la moyenne des Français, qui gagnent 10 fois moins (salaire moyen des Français : 1 500 euros).

Je ne condamne en rien le fait que Michèle Delaunay et son mari gagnent bien leur vie … mais il me semble respectueux, vis-à-vis de ceux et celles qui vivent avec moins de 1 000 euros par mois, de reconnaître qu’il s’agit d’une situation de privilégiée ! Étonnant, et peut être choquant, qu’elle ne se sente pas riche !

Voir ici l’intégralité de l’article