Atlantico – Qui seront les riches de demain ?

Atlantico – Qui seront les riches de demain ?

Comment les fortunes de demain sont en train de se construire  ?

rtx142gp

Les très riches ne connaissent pas la crise : d’après le classement annuel de l’agence Bloomberg, les 300 plus grandes fortunes du monde se sont accrues de 15 % en moyenne en 2013, et 109 personnes viennent de rejoindre le cercle plus si fermé que ça des milliardaires.

Sixième épisode de notre série « Les riches, entre fantasmes et réalité ».

Atlantico : Alors que les équilibres économiques sont en pleine recomposition, le profil des « super-riches » semble lui aussi changer avec les mécaniques la mondialisation. A quoi les grandes fortunes de demain pourront-elles ressembler ?

 

Nathalie Cariou : L’idée d’un écart croissant entre la situation financière des riches et celle des pauvres dérange et elle est d’ailleurs régulièrement pointée du doigt. En un mot, toutes les études montrent que les riches sont de plus en plus riches ; et les pauvres de plus en plus pauvres. Les phénomènes de régulation de la richesse mondiale, qui ont existé au cours de l’histoire, sont en voie de disparition.

Qu’est-ce qui limitait, au fond, la richesse des riches ?

  • Les guerres – moins nombreuses ou moins coûteuses aujourd’hui ;
  • Les crises – que la mondialisation amortit considérablement pour ceux qui ont les moyens de diversifier leurs investissements ;
  • Les persécutions et autres spoliations – nettement moins « à la mode » sous des gouvernances démocratiques.

Les « super-riches » pourraient donc devenir « super-super-riches », et s’installer sous les cieux d’économies plus porteuses que nos économies occidentales. Attendons-nous à voir apparaître des milliardaires afghans, iraniens, irakiens ou pakistanais. Difficile à imaginer aujourd’hui dans ces pays dont l’instabilité politique est grande … mais qui feront l’économie mondiale de demain !